Accueil>URGO obtient 11,7 M€ dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) pour soutenir le développement d’un traitement de l’ulcère du pied diabétique

30 septembre 2016

URGO obtient 11,7 M€ dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) pour soutenir le développement d’un traitement de l’ulcère du pied diabétique

Le Groupe URGO bénéficie d’un financement de 11,7 M€ du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) dans le cadre de l’appel à projet du « PIAVE » – Projets Industriels d’Avenir, piloté par le Commissariat Général à l’Investissement (CGI), opéré par Bpifrance. Ce financement est dédié au développement du projet Akeome qui doit permettre à Urgo Medical, la division cicatrisation avancée du Groupe URGO, de devenir l’un des leaders mondiaux de la cicatrisation avancée, en répondant à un besoin médical non satisfait dans l’ulcère du pied diabétique.

Akeome, un traitement pour améliorer le traitement du pied diabétique

Le nombre d’individus atteints par le diabète ne cesse d’augmenter, et parmi ceux-ci 15% présenteront une ulcération du pied au cours de leur vie[1], cette pathologie touchant autant les pays en développement que les pays développés, à l’instar des Etats-Unis.

Face à cet enjeu majeur de santé publique, le traitement Akeome d’URGO a pour ambition d’améliorer la prise en charge de cette pathologie grâce à un nouveau traitement local associant un actif pharmaceutique dans une matrice cicatrisante brevetée.

Grâce au soutien des pouvoirs publics, Urgo Medical conduira ainsi les études cliniques nécessaires à l’obtention des autorisations de mise sur le marché – dont un programme d’études cliniques en Europe et aux États-Unis, essentiel pour l’accès au marché international et plus spécifiquement américain -, assurera le développement industriel d’Akeome en France, puis le commercialisera grâce à ses filiales et partenariats stratégiques présents dans le monde entier. Il va permettre au Groupe URGO de franchir plusieurs étapes sur ce segment du pied diabétique, qui pèse 2,8 milliards de dollars, dont 1/3 aux Etats-Unis. Le coût annuel de prise en charge des complications du diabète sur les membres inférieurs est estimé à 17 milliards de dollars aux Etats-Unis.

Une opportunité de création d’emplois en France à Dijon

Industrialisé exclusivement en France, le projet de développement Akeome permettra de soutenir la création d’emplois notamment en R&D, dans la transposition industrielle, la production et la force de vente.

Cette aide permettra à URGO, qui dispose de l’expertise interne en cicatrisation, de réussir sur le segment de l’ulcère du pied diabétique, d’accéder au marché américain et de se positionner comme acteur-clé sur le marché mondial de la cicatrisation avancée.

Pierre Moustial, Directeur Général du Groupe URGO a déclaré : « Nous sommes très fiers que notre projet de développement pour le traitement de l’ulcère du pied diabétique compte parmi les projets de la Nouvelle France Industrielle. Cette reconnaissance du Commissariat Général à l’Investissement et de Bpifrance confirme la capacité d’innovation technologique et industrielle d’URGO à améliorer la vie des patients, grâce au développement d’un traitement de cette pathologie grave et coûteuse, touchant 15% des 366 millions de patients diabétiques dans le monde. »

[1] Source : HAS

partagez cet article :

sur twitter sur linkedin sur facebook sur mail

imprimez cet article :

imprimer